Avertir le modérateur

« 2008-11 | Page d'accueil

Comment GDF a remis en selle des jeunes de ZUS, sortis du système scolaire

01/12/2008

Propos recueillis par Nadia Moulaï

 

salomon2.jpgRetour sur la campagne d’apprentissage menée par GDF en 2008 avec le cabinet de recrutement spécialisé Mozaïk-RH. Michel Salomon, en charge du dispositif à GDF, répond à nos questions. Au cœur de l’opération, des candidats déterminés et une classe pas comme les autres.

  

GDF a mis en place « une classe passerelle » tournée vers l’apprentissage, en lien avec Mozaik-RH. En quoi consiste t-elle ?

 

Gaz de France soutient la formation par voie d’alternance depuis de nombreuses années, la considérant comme une composante importante du renouvellement des compétences de l’entreprise. C’est surtout l’occasion d’offrir aux jeunes de tous horizons et de tous niveaux scolaires (du bac pro au diplôme d’ingénieur), la possibilité de s’engager positivement dans la vie professionnelle. Nous portons une attention particulière à certaines formations qui mènent plus particulièrement à des métiers pour lesquels nous avons des difficultés à trouver des candidats. Le Bac pro TMSEC (technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques) fait parti de ceux-là.

 

Pour la seule région parisienne, 27 offres de formation à ce diplôme ont été mises en ligne sur notre site de recrutement. Grâce à l’expérience acquise les années précédentes, nous savions qu’il nous serait difficile de satisfaire l’ensemble de ces offres.

 

Parallèlement, Gaz de France s’est engagé dans son accord d’entreprise à rendre accessibles ses offres d’apprentissage aux populations pouvant avoir des difficultés d’information, notamment les jeunes issus des Zones Urbaines Sensibles (Zus). C’est dans cet esprit que nous avons souhaité monter une passerelle « métier » en partenariat avec Mozaik RH, le Conseil Régional d’Île-de-France et le CFA « en mouvement » avec l’appui du Lycée Louis Blériot. L’objectif de ce dispositif est de remettre à niveau des jeunes sortis du système scolaire et de leur permettre de se porter valablement candidats à nos offres. Le dispositif prévoit une préparation en douze semaines.

 

Mozaik RH a conduit pour nous le pré-recrutement. Au final, douze jeunes ont intégré ce dispositif, huit ont rejoint l’une des offres prépa Bac TMSEC, un a signé un contrat à durée indéterminée et un a été réorienté. À noter, pour les candidats engagés dans le processus, que ce type de formation les oriente vers des postes de techniciens, notamment ceux du domaine de l’intervention sur les ouvrages gaz.

 

Quelles sont spécificités des candidats proposés par Mozaïk RH ?

 

Le partenariat a consisté, sur la base d’un cahier des charges que nous avons défini, à ce que Mozaïk RH grâce a sa connaissance du terrain et des relais « jeunes », nous propose le plus grand nombre de candidats, parmi lesquels seraient sélectionnés ceux intégrant le dispositif. Une première constatation sur ces jeunes, âgés d’une vingtaine d’années : leur motivation. Dès le début, ils nous ont dit « nous voulons réussir ensemble ». Pour les avoir rencontrés régulièrement, j’ai ressenti cette envie de s’en sortir et d’aller vers l’emploi. Nous ne leur avons pas fait de cadeau, le processus a été long et contraignant. Leur volonté a pu se vérifier durant ces douze semaines intensives. Les professeurs, eux-mêmes, ont souligné leur enthousiasme. Vraiment, leur point commun, a été leur désir de s’en sortir. Mon grand bonheur, c’est de voir que ceux qui ont été jusqu’au bout du processus sont aujourd’hui sur une bonne voie.

 

GDF est fortement impliqué dans la promotion de l’égalité des chances. Pourquoi avoir choisi l’apprentissage comme moyen d’action ?

 

Le plus souvent, nous sommes face soit à des jeunes qui n’ont pas le niveau de diplôme requis pour être embauchés, soit qui ont une expérience professionnelle sans rapport avec les métiers que nous sommes susceptibles de leur proposer. Dans ces cas, l’apprentissage est une voie possible de prérecrutement. D’où la mise en place « d’une classe passerelle ». C’est une possibilité de remettre en selle des jeunes éloignés du système scolaire par le biais de l’apprentissage.

 

GDF est une grande entreprise française. Qu’est ce que ça lui apporte de passer par un cabinet de recrutement de taille modeste, dédié à la diversité, comme Mozaik-RH ?

 

Comme je le disais précédemment, leur connaissance des acteurs de terrain. C’est eux qui savent créer les liens utiles, avoir les bons contacts. Nous avons aussi organisé ensemble une journée « speed-recruting » très satisfaisante. Ce que l’on a mis en place cette année est reproductible et utile dès lors que l’on y met le même sérieux. Nous savons qu’il y a des talents dans les quartiers. Mais ces jeunes n’ont pas toujours accès à l’information que nous diffusons. À nous de provoquer les rencontres autrement. C’est là qu’un cabinet de recrutement spécialisé comme Mozaik RH joue un rôle primordial et complémentaire au nôtre. Pour l’année à venir, j’aimerai pouvoir déployer ce dispositif à d’autres régions.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu